EDOUARD HAUSSEGUY

EDOUARD HAUSSEGUY

edouard hausseguy hemblem

Fondateur de HEMBLEM, une agence spécialisée dans le Community Management pour les restaurants et hôtels, Edouard HAUSSEGUY est devenu en seulement 4 ans le leader français dans son domaine. Une idée, de l’audace et 1000€, c’est tout ce qu’il a fallu à cet autodidacte pour monter sa propre entreprise et en faire une réussite.

Tu es plutôt passionné de gastronomie ou de voyages?

On a le droit de dire les deux? Si je devais vraiment en choisir qu’un ce serait les Voyages. Je suis un grand fan de pêche exotique et je ne pourrais pas m’empêcher de parcourir le monde à la recherche de nouveaux spots.

Le quartier parisien dont tu ne te lasseras jamais ?

J’adore les Batignolles, c’est calme et familial. On y trouve des supers commerçants avec cette atmosphère de village, c’est très agréable.

Ton restaurant parisien préféré ?

Le Derrière, 69 rue des Gravilliers dans le 3ème arrondissement. J’adore ce côté patchwork avec une décoration fouillie qui va à l’encontre du minimaliste et du scandinave. La cuisine y est Française et de très bon goût avec des cocktails de dingue façonnés par le talentueux barman du Andy Whaloo. La Terrasse est super agréable, on y mange sur des lits à l’étage et le fumoir sort tout droit du Monde de Narnia. Mon tips secret : si vous êtes en groupe, réservez absolument la pièce privée du Derrière située à gauche quand vous arrivez. On se croirait dans une maison de campagne habitée par une rockstar des années 70 et on est totalement à l’écart des autres clients.

Ta destination de vacances favorite?

Alors je ne pense pas faire rêver grand monde ici avec ma réponse (quoi que, sait-on jamais !) Je n’ai pas voyagé beaucoup étant plus jeune car mon père travaillait énormément et surtout pendant les vacances scolaires. Ma grand-mère avait une toute petite maison située dans un rond-point à Saint-Pierre Quiberon en Bretagne et j’y ai passé tous mes étés depuis que je suis dans le ventre de ma mère. 

Le week-end idéal pour toi ce serait...

Mon week-end idéal? En Bretagne toujours, une sortie de pêche aux bars à 5h du matin pour le levé de soleil, une session cuisine pour préparer le poisson du matin avec ma petite famille, un déjeuner sous l’ombre du parasol, une session surf, un apéro entres amis avec des bonnes huîtres et un bon petit blanc devant le coucher de soleil de la Côte Sauvage (pour moi le plus beau de notre chère planète). 

Peux-tu nous parler d'Hemblem en quelques mots?

J’ai créé Hemblem seul il y a 4 ans avec 1000€ en poche. Nous sommes désormais plus de 40 à maintenir cette société en position de leader Français du Community Management. Nous faisons rayonner plus de 500 enseignes en France et à l’étranger notamment grâce à notre technologie unique permettant aux restaurateurs, hôteliers et commerçants de recevoir régulièrement des infuenceurs Instagram.

Quels sont tes projets à venir avec Hemblem ?

Toujours plus loin ! Toujours plus haut ! On va continuer à recruter des supers talents, créer et s’amuser. Nous avons le souhait de diversifier notre portefeuille clients également en ouvrant nos services aux marques. Du côté de l’application ça va bouger fort ! De très nombreuses nouvelles fonctionnalités sont prévues cet été pour améliorer considérablement l’expérience utilisateur avec également un fort développement en France et en Europe.

ALAN GEAAM

ALAN GEAAM

Portrait Alan Geaam

Alan Geaam est un chef étoilé au parcours atypique. Passionné depuis toujours par la gastronomie, il a forgé son identité culinaire en se nourrissant de ses nombreux voyages. Il dirige aujourd’hui deux établissements parisiens où il revisite la cuisine traditionnelle française, en s’inspirant notamment de ses origines libanaises.

D’où t’est venue cette passion pour la food ?

Quand j’étais enfant, au Liban, je passais du temps à observer ma mère cuisiner (elle est une excellente cuisinière et préparait chaque jour de grands plats délicieux pour toute la famille). J’aimais aussi regarder les émissions de recettes à la télévision, surtout la cuisine française avec ses dressages magnifiques et ses techniques élaborées. J’ai toujours rêvé d’être Chef en France.

Le quartier parisien dont tu ne te lasseras jamais ?

Le Marais. J’aime son ambiance, son emplacement et ses si jolies petites rues. J’adore m’y promener le dimanche et d’ailleurs, j’habite juste au bord !

Ton restaurant parisien préféré ?

En tant que Chef, j’apprécie de découvrir un peu le travail des autres en goûtant différent restaurants. J’ai aussi mes petites habitudes dans mon quartier. Dernièrement, j’ai beaucoup apprécié Hébé dans le 5e qui propose une cuisine aux saveurs méditerranéennes dans une ambiance conviviale.

Ta madeleine de Proust culinaire ?

Si je ne devais choisir qu’un plat, ce serait le chou confit au poulet de ma mère ! Je lui en réclame à chaque fois que je vais la voir au Liban. Je n’ai jamais réussi à le réaliser aussi bien qu’elle…

Ta destination de vacances favorite ?

Pour les vacances, j’aime voyager, explorer de nouveau horizons. Je suis curieux de découvrir les paysages, cultures et gastronomies à travers le monde. Mais l’un de mes voyages reste vraiment à part dans ma mémoire : l’Islande ! La richesse, la diversité et l’immensité de ses paysages m’ont époustouflé…

Le week-end idéal pour toi ce serait...

Un weekend à la fois de découvertes, de détente et de gastronomie bien sûr ! Par exemple, je suis parti pour un “long weekend” de 4 jours à Barcelone, j’ai visité cette ville magnifique et j’ai également testé plusieurs de ses tables étoilées. Barcelone est une ville d’une richesse gastronomique incroyable et les techniques et l’inventivité de ses chefs m’ont vraiment impressionné !

Quels sont tes projets à venir ?

Déjà, suite à cette période très difficile, je vais faire au mieux pour conserver ce que j’ai réussi à construire en 21 ans de travail tout en protégeant ma vie de famille… Ensuite, je suis un homme qui a constamment des idées et des projets en tête, alors bien sûr que je ne m’arrêterai pas là ! Mais ça, l’avenir vous le dira…

CHARLOTTE CADÉ

CHARLOTTE CADÉ

Charlotte-Cadé

Charlotte Cadé est une jeune entrepreneuse d’origine bordelaise qui a su allier passion et travail. Co-fondatrice de la marque Selency, une plateforme de mobilier vintage qui met en relation des brocanteurs et des particuliers, Charlotte Cadé ne manque pas d’ambition. En seulement 4 ans, cette fan de décoration a levé plus de 15 millions d’euros, s’est installée au BHV et ne cesse de développer son entreprise.

Tu es plutôt passionnée de gastronomie ou de voyages?

Peut on répondre “les 2 mon général”? Impossible pour moi de choisir. 

Le quartier parisien dont tu ne te lasseras jamais ?

Le 18ème je pense. J’y retrouve tout ce que j’aime: un côté cool, un peu arty, des bistrots délicieux, un super mix générationnel pour un quartier presque familial, des théâtres mignons, des bars sans prétention, la plus belle vue de Paris (Montmartre).

Ton restaurant parisien préféré ?

Question difficile. Je vais répondre par mon préféré du moment : les Arlots juste à côté de chez moi, un bistrot vraiment authentique.

Ta madeleine de Proust culinaire ?

Le clafoutis aux abricots. 

Ta destination de vacances favorite ?

En France, le Cap Ferret, où je passe mes vacances depuis toujours mais dont les mérites ne sont plus à prouver, tant il est en “surfréquentation” maintenant. En Europe, la Sicile, île que j’ai découverte il y a quelques années et dont je suis tombée amoureuse.

Le week-end idéal pour toi ce serait...

Une maison au milieu de la nature, une piscine ensoleillée pour la journée, une cheminée cosy pour le soir, une grande cuisine ouverte sur une immense table pour partager des repas bien gourmands. Une liste de questions improbables pour philosopher. Une dizaine de copains pour rire et faire la fête. Ma petite famille pour se transmettre un max d’amour.

Quels sont tes projets à venir ?

Remettre à plat des process de boîtes. Finir la déco de mon appart. Partir en vacances et prendre des cours de surf. Organiser un weekend entre copines. 

AKRAME BENALLAL

AKRAME BENALLAL

Akrame Benallal

De son enfance en Algérie aux cuisines les plus prestigieuses, le chef étoilé Akrame Benallal est un homme ambitieux et passionné. Il fait partie d’une génération de chefs qui proposent une cuisine traditionnelle mais résolument moderne. À la tête de plusieurs restaurants à Paris et en Asie, il est l’un des chefs qui nous inspire.

D’où t’est venue cette passion pour la food ?

C’est une transmission de la part de ma mère, et j’en ai ensuite fait mon métier. Ma mère arrivait à faire des choses magnifiques avec très peu, et c’est comme ça qu’elle m’a transmis son amour de la cuisine.

Le quartier parisien dont tu ne te lasseras jamais ?

Tout dépend de la bonne compagnie du moment, mais je suis plus Rive Gauche.

Ton restaurant parisien préféré ?

J’adore les brasseries parisiennes! Il y a un restaurant italien que j’adore, le Napolitano Chez Toni, rue Franklin Roosevelt, c’est de la cuisine napolitaine très bien faite.

Ta madeleine de Proust culinaire ?

Des vermicelles au lait.

Ta destination de vacances favorite ?

J’adore l’île de Komodo en Indonésie. Ce qui est incroyable c’est qu’elle a un charme unique, tout est sauvage là bas. Un lieu incroyable que je vous recommande.

Le week-end idéal pour toi ce serait...

Flâner sur la Côte d’Azur… J’adore Saint Paul de Vence!

Quels sont tes projets à venir ?

Un vélo à glace! Le Ice Kram avec des glaces 100% maison. Du vendredi au dimanche, on va faire tous les pique-niques dans Paris. Cette idée m’est venue car ma fille m’a fait pique-niquer aux Invalides dernièrement, et ça m’a inspiré.

RAPHAËLE MARCHAL

RAPHAËLE MARCHAL

Raphaëlle

Raphaële Marchal fait partie de cette génération de journalistes qui réinventent les codes de la presse food en France. Fondatrice du blog “En rang d’oignons” qu’elle a transposée sur Instagram en page food colorée et alléchante, Raphaële se concentre depuis peu sur ses multiples rôles en tant que rédactrice pour la Webzine du Guide Michelin et le magazine “Fou de Pâtisserie”, mais aussi auteur et animatrice sur C8. 

D’où t’est venue cette passion pour la food ?

C’est difficile à placer dans l’espace et dans le temps, mais je crois que la première fois que j’ai mangé un pot-au-feu, toute petite, je me suis dit “ce serait pas dégueu – enfin à l’époque je disais pas de gros mots évidemment – de vivre ça tous les jours”. 

Le quartier parisien dont tu ne te lasseras jamais ?

Mon quartier, Montmartre. 

Ton restaurant parisien préféré ?

(Après 20 minutes de longue réflexion…) C’est très difficile pour moi d’en choisir un, mais je dirais Les Enfants du Marché.

Ta madeleine de Proust culinaire ?

La quenelle de brochet. 

Ta destination de vacances favorite ?

Le pays basque. 

Le week-end idéal pour toi ce serait...

3 jours à Noirmoutier ; vélo, randonnée, pique-niques et gueuletons. 

 

Quels sont tes projets à venir ?

Être trop heureuse !

SAMUEL ALBERT

SAMUEL ALBERT

Gagnant de Top Chef en 2019, Samuel Albert est aujourd’hui chef de son restaurant “Les Petits Prés” à Angers. Ses voyages, et notamment son expérience de chef exécutif au Japon, sont une source d’inspiration pour sa cuisine.

D’où t’es venue cette passion pour la food ?

Depuis les émissions de « bon appétit bien sûr » le midi en rentrant de l’école, pendant que ma grand mère cuisinait le déjeuner!

Le quartier parisien dont tu ne te lasseras jamais ?

St Germain! J’aime l’atmosphère et les petits restaurants.

Ton restaurant parisien préféré ?

Il y en a beaucoup…mais j’aime bien l’ambiance des brasseries parisiennes comme Au Pied de cochon.

Ta madeleine de Proust culinaire ?

Le poulet rôti du samedi, élevé par mamie cuisiné par maman!

Ta destination de vacances favorite ?

La Costa Brava! Pour la beauté des calanques et la nourriture; pas besoin d’aller trop loin, le paradis est là-bas, et ma retraite y sera aussi.

 

 

Le week-end idéal pour toi ce serait...

Un petit week-end avec ma femme au « Cinque Terre », repas de pâtes face à la mer avec une bouteille de Tinagnello.

Quels sont tes projets à venir ?

Un restaurant a B…

NASTASIA LYARD

NASTASIA LYARD

Nastasia Lyard

Passée chez Monsieur Leautey, Éric Frechon, Yannick Alléno et chez Alain Ducasse, la cheffe Nastasia Lyard est une femme pleine d’ambition. Elle se lance aujourd’hui le défi de monter sa propre société. Avec pleins de projets en tête cette jeune cuisinière n’a pas fini de vous surprendre.

D’où t’est venue cette passion pour la food ?

Ma passion pour la food est venue assez tard vers 17 ans, quand j’étais en stage au Fouquet’s .
Le chef Jean Yves Leuranguer m’a transmis sa passion !

Le quartier parisien dont tu ne te lasseras jamais ?

Je ne me lasse pas de NoPi , “North Pigalle” ( le quartier branché parisien du nord de Pigalle). C’est mon quartier , j’y habite d’une part et j’adore l’atmosphère. Se taper un bon bouillon Pigalle à 16h avec les copains , les restos , les bars, les clubs !

Ton restaurant parisien préféré ?

J’en ai pleins ! Chacun dans son registre .
J’adore Anona par Thibaut Spiwak , La scène de Stephanie Lequellec , Bouillon Pigalle , le Gyoza Bar , Rooster , le 975…

Ta madeleine de Proust culinaire ?

J’en ai pleins! Les plats de mon enfance : un bon velouté, un gratin dauphinois ou un bon poulet rôti.

Ta destination de vacances favorite ?

L’Asie … j’aime ce continent, la food, la culture… J’en apprends beaucoup lors de mes voyages !

Le week-end idéal pour toi ce serait...

Un bon week-end, c’est avec la famille ou les copains. Autour d’un barbecue ou d’un feu de bois, avec de la bonne food et du bon Pinard !

Quels sont tes projets à venir ?

Je lance “les Affutées” avec mon associée , Chloé Mejanes, ce projet propose la conception de repas sur mesure. Il y aussi
de l’événementiel, des cours de cuisine … pleins de belles surprises !

DENNY IMBROISI

DENNY IMBROISI

Le chef Denny Imbroisi est un réel passionné de cuisine. Sous-chef chez Alain Ducasse, il est aujourd’hui à la tête de trois établissements parisiens où il met à l’honneur ses origines italiennes avec une cuisine aux parfums franco-italiens.

D’où t’est venue cette passion pour la food ?

Une passion qui vient de ma famille ! Déjà mes grands-parents avaient des restaurants, des bars, des épiceries en Calabre dans le Sud de l’Italie. 

Mon père gérait le restaurant familial, j’ai baigné tout petit, depuis mon plus jeune âge dans la marmite de la cuisine ! C’était une évidence de poursuivre cette tradition et perpétrer notre savoir-faire italien, familial !

Le quartier parisien dont tu ne te lasseras jamais ?

Quand je suis arrivé à Paris, j’ai habité rue Mouffetard ! Ce sont mes souvenirs alors j’adore cet endroit, vivant, simple, convivial.

Mais évidemment j’adore le Marais et St Germain des prés d’où je suis plus proche aujourd’hui.

Ton restaurant parisien préféré ?

Yaya Secrétan de mon fratello Juan Arbelaez !

On y mange très bien, on y retrouve les saveurs de la Grèce avec des techniques de cuisine française, … le tout pimpé par Juan ! Un lieu incontournable aussi pour faire la fête !

Ta madeleine de Proust culinaire ?

Les gnocchi de pommes de terre, sauce tomates, mozzarella fumée filante et basilic frais …. Les feuilles arrachées par maman et l’odeur de cette plante aromatique excellente sur ses mains quand elle me pinçait les joues !

Ta destination de vacances favorite ?

L’Italie évidemment! La Calabre chez moi, reste encore une destination sauvage aujourd’hui surtout vers Tropea, Diamante, l’eau y est cristalline et les touristes peu nombreux. J’espère qu’on arrivera à préserver ces plages naturelles de toute beauté. Sans parler de la montagne des Alpes qui arrivent tout près… le combo parfait ! 

Le week-end idéal pour toi ce serait...

Avec ma chérie Silvia, n’importe où du moment que nous sommes ensemble. Ma Maison c’est elle !

Quels sont tes projets à venir ?

La réalisation d’un nouveau livre de cuisine sur la Méditerranée, il faut savoir que le centre de la Méditerranée c’est quand même l’Italie ! Mare Nostrum (notre mer).

Il y a aussi des signatures de cartes de restaurant en France et l’étranger ! Patience … !